le butin
image_6
Hold Up Gin Hold Up Gin
Hold Up Gin

art_1

Le butin

Par son habillage et sa recette, Hold Up s’inscrit dans l’histoire du gin, ce spiritueux élaboré à partir de baies de genévrier. Avec une base d’alcool de grains, titrant à 43%, le gin artisanal Hold Up relève d’une recette confidentielle et révèle une palette d’élégants parfums. Au nez, des notes de citron, de pomelos, de baies de genévrier, d’aneth, de coriandre et de fèves de tonka se conjuguent dans cette sensation de fraîcheur. On retrouve cette impression en bouche et ces notes fruitées et florales avec un touché soyeux qui étire les arômes pour une finale longue et complexe. De facto, le gin Hold Up, dans son contenant comme dans son contenu, traverse une ambiance, celle du polar, de la nuit, de l’interdit, du zinc, en découle un fantasme – le siroter peinard. Hold Up est un ersatz culturel à la monotonie des quotidiens et à la camisole cérébrale. C’est un gin de démarcation.








L'enquête
art_8

L'enquête

La coupure de presse sur la bouteille rassemble les premières informations connues au lendemain du hold up. On y évoque l’évaporation d’un inestimable butin, on épilogue sur le casse du siècle. Quand ? En début de soirée, entre chien et loup, un samedi. Comment ? Un seul individu jusqu’à preuve du contraire, 7 minutes et une poignée de secondes d’après des quidams confortablement installés en terrasse, non loin du forfait, davantage concentrés sur leur gin tonic que sur les événements qui peuvent bousculer la vie paisible d’une bourgade. Profil ? En recoupant les témoignages, tout laisse croire à un homme avec un collant sur le visage, mince, moins d'1,80 mètre, jean, polo à liserés, des chaussures sans doute. Armé ? D’élégance d’abord, pour reprendre les termes d’une charmante hôtesse qui assista à la scène, mais aussi d’un revolver (en plastique ?) qu’il braqua pour laisser découvrir une cicatrice sur l’intérieur de l’avant-bras - de dix centimètres à la louche. La fuite ? A peu près toutes les hypothèses sont revenues aux oreilles des autorités compétentes, des jambes à son cou jusqu’au sulky bleu cobalt, en passant par un deux-roues motorisé, fantaisie journaleuse qui s’acheva en dessin sur la coupure de presse… Faut-il préciser que certains clients de la terrasse, ainsi que le barman, épiloguent derechef sur une ou deux détonations. Les autres amateurs de gin parlent à rebours d’un silence de cathédrale. Qui sait ? Les débats prirent des proportions, dans des rires à côtes fendre, qu’il faut mieux s’en tenir aux experts – ou ce qu’il en reste - : Aucun impact de balle n’a été constaté, et personne n’a encore roulé sur une douille.

Pour tout louer, un pruneau dans le citron du braqueur, en provenance d’un vigile un tantinet professionnel ou d’un flic béni des dieux qui traînait là par hasard, aurait clos le dossier. On n’en parlerait déjà plus. Ben non.



image_3
Hold Up Gin Hold Up Gin
Hold Up Gin






L'auteur
image_4
Hold Up Gin Hold Up Gin
Hold Up Gin

art_9

L'auteur

C’est aussi simple que de traverser la rue pour aller au bar d’en-face ; le créateur du gin Hold Up a inventé la boisson qu’il a toujours eu envie de voir et de boire à un comptoir de bar comme chez lui, de 19 heures à pas d’heure. Errant entre le journalisme, le polar, le fait divers et l’univers des spiritueux, il a tout mis dans un shaker, et il a secoué, secoué encore. L’imagination est venue se cogner à la réalité.








Le repaire
art_10

Le repaire

L’élaboration du gin Hold Up a été confiée aux Brûleries Modernes, un établissement réputé pour son savoir-faire en matière de distillation. Basé dans le village de Brie-Sous-Archiac, il participe à ce qu’on appelle la Spirits Valley, cette région productrice du cognac qui s’est plus largement spécialisée dans l’élaboration d’autres spiritueux. L’auteur de Hold Up, qui vit à deux coups de fusil de Brie-Sous-Archiac (dans une petite ville où est enterré l’inventeur du roman policier Emile Gaboriau), avait mandaté Les Brûleries Modernes pour définir la recette du futur alcool blanc. Son DG, Jean-Baptiste Delannoy était fan des livres de l’auteur de Hold Up. De cause à effet, il s’en est suivi une fructueuse collaboration ayant abouti au Gin Hold Up.



image_5
Hold Up Gin Hold Up Gin
Hold Up Gin